Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le réseau, qui réunit plus de 1000 professionnels du droit dans toute la France, et la start-up à l’origine de la première plateforme d’arbitrage 100% digitale, ont décidé de s’associer pour développer cette offre de résolution des litiges, dans l’intérêt des entreprises. L’objectif est de leur faciliter l’accès au droit et à une solution simple, et plus rapide, lorsqu’elles sont confrontées à des litiges commerciaux. 
Les membres d’Eurojuris France seront ainsi formés à l’arbitrage eJust, et la plateforme disposera d’arbitres spécialisés dans les domaines rattachés aux litiges commerciaux.

Dernière mise à jour : 14 septembre 2016

 

« Eurojuris est un réseau d’avocats et d’huissiers, et eJust est une institution d’arbitrage à la recherche d’un vivier d’arbitres spécialistes et de prescripteurs de la solution eJust, explique Rosa Taban, directrice juridique d’eJust. C’est là que les deux volontés d’aller vers l’avant et de démocratiser l’arbitrage se rencontrent. » C’est ainsi que ce nouveau partenariat entre les deux institutions est né. Les membres d’Eurojuris auront accès à un nouveau marché, et eJust disposera de nouveaux arbitres spécialisés. «  Parmi nos membres, nous avons beaucoup d’avocats spécialistes en droit des sociétés, en droit immobilier, en droit de la consommation, et ils sont une véritable plus-value pour eJust dans le cadre de la connaissance des litiges qu’ils auront à traiter » confirme Sophie Clanchet, responsable d’Eurojuris France.

Les avocats membres d’Eurojuris seront formés à la solution eJust, afin de maitriser l’outil comme la « philosophie » de la start-up. « Dans cette formation, il y a d’une part une sensibilisation au concept d’eJust, c’est-à-dire la démocratisation de l’arbitrage et et d’autre part, une présentation de la solution de résolution des litiges, au service des entreprises, souligne Rosa Taban. Nous voulons démontrer que le litige est une étape dans la vie d’un contrat, sans marquer sa fin. Cette formation permet de se familiariser concrètement avec la plateforme, ainsi qu’avec le règlement d’arbitrage d’eJust, qui encadre toute la procédure. » L’idée est également de permettre à tous les avocats du réseau, agissant en tant que conseil, de proposer la solution d’arbitrage à leurs clients.

Eurojuris étant un réseau pluriprofessionnel, le partenariat ne s’adresse pas uniquement aux avocats, mais « aussi à nos huissiers, explique Sophie Clanchet. Ils ont été sollicités pour permettre l’exécution des sentences qui seront rendues, s’il n’y a pas de possibilité d’exécution amiable. Il est important pour eJust d’offrir aussi cette solution aux clients. Ce sera un service supplémentaire facilité par la start-up, et nos 45 études d’huissiers seront des correspondants de qualité pour le client. »

Un partenariat au service de la relation-client

Soulignant « l’esprit d’ouverture » du réseau, Sophie Clanchet explique que ce premier partenariat relève du « pragmatisme, au vu de l’évolution du marché du droit. C’est dans le cadre d’une évolution naturelle des prestations d’avocats qu’aujourd’hui qu’ils peuvent travailler en partenariat avec des start-up du droit. Nous avons une complémentarité dans le cadre de nos activités et nous pouvons apporter une prestation plus haut de gamme à certaines start-up du droit. Parallèlement elles nous apportent de nouveaux marchés et des activités complémentaires aux nôtres. »

Cette initiative présente donc des avantages pour les professionnels comme pour les start-up du droit, mais également pour leurs clients. « Je pense qu’il y a une vraie plus-value pour le client, affirme la présidente d’Eurojuris France. Cette eJustice est une avancée dans le cadre de la gestion du temps du litige, quand on sait qu’en moyenne une procédure judiciaire, jusqu’en appel, dure cinq ans. La solution eJust nous est apparue comme un vrai service que nous pouvions rendre à nos clients. »

 
 
 

 


En savoir plus sur http://www.village-justice.com/articles/Eurojuris-France-eJust-concluent-partenariat-pour-promouvoir-une-resolution,22973.html#QbrWRmbf9fe4P9iQ.99

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :